Mon hommage à Grégory Lemarchal : enregistrement audio d’une interview réalisée en 2004

Grégory Lemarchal

Il y a 10 ans disparaissait Grégory Lemarchal. En son souvenir, je publie aujourd’hui un document resté inédit jusqu’ici : l’enregistrement audio d’une interview écrite que j’ai réalisée en décembre 2004 pour un magazine.

L’interview s’est déroulée dans une loge où il y avait beaucoup de passages, ce n’était pas simple pour nous de nous concentrer. Pour la raccourcir, j’ai coupé presque tous les moments où je parle.

Voici la retranscription résumée et écrite de l’interview. Grégory nous raconte son parcours de chanteur, ses meilleurs souvenirs et nous parle de ses modèles.

Interview de Grégory Lemarchal

« Ce qui prime c’est la volonté »

Qu’as-tu fait avant la Star Academy ?

Grégory Lemarchal  : J’ai découvert la chanson à 15 ans dans un camping de vacances à Argelès. C’était une révélation. Je me suis mis à chanter en famille et à prendre des avis à droite, à gauche. Pour moi c’est devenu une passion. Mon père m’a poussé à essayer de devenir chanteur. A 16 ans, j’ai concouru à l’émission Graine de star, en 1999. J’ai participé à 4 ou 5 concours et j’ai chanté en première partie de concerts et dans des spectacles en région Rhône-Alpes. Je viens de chambéry. J’ai aussi passé le casting de la comédie musicale Belles Belles Belles. J’ai répété avec la troupe pendant un mois et demi et après j’ai arrêté car j’ai pensé que ce n’était peut-être pas pour moi, au niveau du rythme.

Qui sont tes modèles ?

J’ai grandi artistiquement en écoutant Céline Dion et en reprenant quelques unes de ses chansons. C’est elle qui m’a toujours le plus touché avec la puissance qu’elle dégage vocalement, sa simplicité et sa générosité. Je pense qu’elle est restée elle-même malgré tout son succès. Je n’apprécie pas seulement l’artiste, mais aussi la personne. Ma chanson préférée est « Je sais pas ».

Avec qui aimerais-tu chanter en duo ?

Depuis le début de la Star Academy, j’ai été très gâté. J’ai chanté virtuellement avec Céline Dion. Bien sûr un jour j’aimerais chanter en vrai avec elle pour ressentir la pèche qu’elle dégage sur scène. J’ai beaucoup aimé mon duo avec Liane Foly. Sinon, j’apprécie Jenifer, Lara Fabian et Serge Lama.

Quels sont tes meilleurs souvenirs à la Star Academy ?

J’en ai plein. Lors du premier prime, quand j’ai chanté « Tous les cris les SOS » avec Radia et Sofiane. Sinon mon duo avec Jenifer et celui avec Sofiane pour la chanson « Mon frère ». Et Puis quand j’ai chanté « SOS d’un terrien en détresse ». J’ai ressenti énormément d’émotions. Mes autres meilleurs souvenirs, ce sont les bastons, les chamailleries au château. Ils nous permettent de nous évader du stress quotidien. Les bons souvenirs, c’est un tout. C’est la rencontre avec des gens super, pas seulement les élèves, mais aussi les techniciens, les caméramans… Tous les gens qui travaillent avec nous avec qui nous sympathisons.

As-tu des anecdotes amusantes ?

J’aime beaucoup l’épisode Mathieu Gonet où on se rend coup pour coup. J’ai mis de la mousse à raser sur sa veste. Il a rétorqué avec du shampoing qu’il m’a mis un peu partout sur le corps. Je me suis re-vengé un soir… Il s’est re-vengé le lendemain. C’est une histoire sans fin.

Que ressens-tu quand tu chantes devant un public ?

C’est indescriptible. Je ne suis plus moi. Je suis dans ma bulle. Je vis la chanson à fond. Je ressens les paroles. J’adore donner du plaisir aux gens.

Quels conseils donnerais-tu à des jeunes qui veulent devenir chanteurs ?

De toujours persévérer. Beaucoup de moments difficiles précèdent l’aboutissement de notre rêve. Je considère moi-même que je suis encore dans cette phase. J’ai la possibilité d’avoir une chance d’y accéder. Ce qui prime, c’est la volonté, l’envie de se bouger et de montrer qu’on en a envie.

Comment vois-tu ta vie à sortie du château ?

Je n’arrive pas à l’imaginer. Je crois que nous allons être perdus au début. Ça reste un mystère. Ça me fait peur et me rempli de joie en même temps. L’extérieur me manque.

A part chanter, qu’aimes-tu faire ?

J’adore faire du sport, aller au ciné, sortir avec mes amis. J’aime toutes sortes de films. Je suis un boute-en-train. J’aime la déconne. Pour moi le rire est très important.

 

Propos recueillis de Grégory Lemarchal par Antoine Bienvenu