Comment choisir un col de chemise ?

Col officier, col inversé, col Mao, col rond, col italien… A la croisée de deux grandes tendances, celle d’un formalisme moins contraignant au travail et celle du retour du tailoring et des vêtements patrimoniaux, les cols de chemise se diversifient. 

Pour savoir quand et comment porter tel ou tel col, en fonction du contexte et de sa morphologie, nous avons interrogé un expert, Erwan Desvignes, cofondateur de la marque de chemise The Nines Paris.

Quel type de col de chemise est la mode cet été 2020 ?

Les chemises à cols courts, comme le col Mao, gagnent doucement, mais sûrement leurs places sur le podium des chemises homme les plus plébiscitées. Modernes et minimalistes, leurs cols véhiculent une élégance décontractée, puisque par défaut, on les porte légèrement ouverts et, surtout, sans cravate. 

Le col Mao est un simple pied de col dépourvu de rabats. Ses deux pans aux coins arrondis ne se chevauchent pas et restent donc légèrement ouverts. Dans la même des cols courts et modernes, on trouve aussi le col officier et le col inversé.

chemise à col Mao

D’où vient cette tendance ?

Avec les codes vestimentaires des milieux professionnels qui s’assouplissent au-delà du fameux Friday wear, la combinaison classique costume-cravate perd son attrait. Que ce soit une forme de rébellion contre les codes stricts d’autrefois ou une simple envie de plus de confort et liberté de l’auto-expression, depuis quelques années la tendance va clairement plus vers le casual que vers le chic. Et cela se ressent également en termes de chemises.

Quelle est l’origine de ce col ?

Le col Mao, également appelé col mandarin, est d’origine chinoise. Inspiré du « qipao », une robe traditionnelle portée par les courtisanes du roi au XXe siècle, le design minimaliste de ce col scindé a vite été décliné sur d’autres vêtements, comme les vestes et les chemises. Il doit son nom à Mao Zedong qui se montrait avec ce col sur certaines photos officielles. A la fin des années 1960, de nombreux couturiers s’en sont emparé et l’ont réinterprèté comme Pierre Cardin sur un costume. 

Comment le porter ? (avec quoi)

Avec tout. Il s’adapte à presque toutes occasions. Mais le col d’une chemise n’est pas le seul élément déterminant pour juger de son style, le tissu joue un grand rôle. Une popeline blanche ou bleu ciel fera forcément plus habillée qu’un lin écru ou qu’un tissu Oxford à rayures bâtons. Ainsi, vous pouvez très bien intégrer une chemise col Mao en popeline double retors blanche dans une tenue habillée avec un costume et des accessoires bien choisis. Par exemple, pour un événement dont le dress code est « smart casual ». Dans un contexte plus quotidien, vous pouvez associer cette même chemise col Mao blanche à un chino pour le travail, ou accorder un modèle coloré à un jeans, voire à un bermuda.

Quels sont les autres types de col ?

Souvent confondu avec son cousin d’origine militaire, la principale différence entre le col Mao et le col officier est que les pans de ce dernier se chevauchent et se ferment à l’aide d’un bouton. Quant au col inversé, il diffère un peu plus des deux autres, car il dispose de rabats. Ils sont repliés sur eux-mêmes à l’intérieur du cou et non à l’extérieur comme c’est le cas avec une chemise à col classique italien par exemple. 

chemise à col officier

Comment choisir un col de chemise en fonction du contexte ?

Les chemises cérémonielles, à plastron et col cassé qui se portent habituellement avec un smoking et un nœud papillon à nouer, sont dédiées aux mariages, dîner de gala et éventuellement la fête de fin d’année de votre entreprise. 

Les chemises au cols dites « classiques », s’adaptent à toute autre occasion, puisqu’elles peuvent être associées à une cravate, un nœud papillon pré-noué ou même se porter sans accessoire. Dans cette gamme, nous pouvons citer les grands classiques : la chemise col italien ou français, mais aussi la chemise col rond, anglais ou pin collar qui sont moins répandues et ajoutent une touche rétro-chic à un ensemble. Le costume et la chemise choisis, le niveau d’élégance de votre tenue se joue sur les accessoires : cravate, nœud papillon, pochette, boutons de manchette. Sélectionnés avec soin et harmonieusement liés entre eux, ils témoignent d’une bonne maîtrise de style et complètent le style. 

Chemise Col rond
chemise à col rond

En fonction de sa morphologie ?

Le style est une question d’harmonie de formes et de volumes. Alors, pour choisir le col de chemise qui convient le mieux à sa morphologie, trois règles d’or sont à respecter :

  1. La taille de la tête définit la taille du col 
    Pour ne pas noyer une petite tête sous un col volumineux ou écraser un petit col avec une grande tête, on opte pour l’harmonie et choisit donc un petit col si on a une petite tête ou un col généreux si on a une grosse tête.
  2. La forme du visage détermine le type de col (ouvert ou fermé)
    Ici, on vise à contrebalancer et ainsi équilibrer ses particularités en adaptant l’ouverture du col. Si on a le visage en longueur, on choisit donc un col ouvert, c’est-à-dire dont les pointes de col vont vers les épaules, comme le col cutaway. En revanche, si on est plutôt large du visage, on privilégie un col fermé, c’est-à-dire dont les pointes de col vont vers le sol, comme les cols français ou anglais.
  3. La longueur de cou indique la hauteur de col
    Comme pour la taille de tête, on veille à ne pas mettre en avant une particularité physique. Ainsi, si on a un cou court on choisit un col bas et un col montant si on a le cou plutôt long. 

Ce sont des recommandations. La mode doit donner la liberté à chacun de s’exprimer selon envie et humeur et d’expérimenter avec les différents styles.