Les ventes de costumes chutent

Les Français achètent deux fois moins de costumes qu’il y a huit ans. Beaucoup jugent ce vêtement démodé au travail. Pourtant il est revenu en force lors des dernières fashion weeks.

(photo de Une : Boss)

Selon une étude réalisée par l’institut Kantar, les Français n’ont acheté que 1,36 millions de costumes cette année contre 3,3 millions en 2011. Seuls 6% des hommes déclarent continuer à acquérir un costume par an. La principale explication, c’est que ce vêtement n’est plus obligatoire dans énormément de professions.

Il n’est plus porté de manière impérative que dans la haute fonction publique, dans les ministères, à certains postes des Banques et dans les directions commerciales. Dans la communication, les médias, la publicités, les nouvelles technologies, notamment dans les start up, on ne porte pas de costume. Mais les choses vont peut-être changer. Par exemple, Mark Zuckerberg, qu’on a vu longtemps exclusivement en sweater gris ou tee shirt et jean, en porte maintenant.

Selon une étude réalisée par l’agence de travail intérimaire Qapa auprès d’un échantillon non représentatif, mais auprès de 4,5 millions de candidats, le costume en entreprise est totalement démodé pour 87% des hommes et 62% des femmes ayant répondu.

Pourtant toujours d’après ce sondage, 67% des hommes et 56% des femmes sont convaincus de l’importance du look au travail, 86% des hommes déclarent avoir modifié leur apparence vestimentaire pour être embauchés ou mieux acceptés… Contre seulement 54% des femmes. Et 52% des hommes ont eu des problèmes en raison de leurs vêtements. La tenue que l’on porte au travail reste donc toujours en partie contrainte.

En dehors du bureau, on porte un costume surtout lors de mariages et d’enterrements. Hormis pour ces occasions, ceux qui ne sont pas obligé de le porter le font pour se sentir beau. On est passé d’un vêtement contraint à une tenue choisie. Alors que certains prédisent sa disparition, il pourrait bien faire son grand retour pour cette raison et parce qu’après des années d’influence du sportswear sur les collections présentées lors des fashion weeks, le tailoring fait son retour. Il y a de plus en plus de costumes dans les défilés de mode.