Comment s’habiller au travail ?

Comment s'habiller au travail

Chaque secteur d’activité, et même chaque métier ou profession a ses propres codes vestimentaires. Pour s’intégrer, ne pas choquer, pour plaire, il convient de les suivre. Parfois la cravate est obligatoire tandis qu’elle est quasi interdite ailleurs.

Comment s’habiller au travail selon votre métier, profession ou secteur d’activité. Voici mes conseils :

Je me souviens de mon tout premier poste de journaliste. Je devais régulièrement aller interviewer des dirigeants de banques. Le patron de ma boite me reprochait d’être trop mal habillé…

La banque est l’un des secteurs où les codes vestimentaires sont les plus stricts. Chaque profession a les siens. Alors pour ne pas raconter n’importe quoi, j’ai interrogé des hommes travaillant dans toutes sortes de secteurs et à toutes sortes de poste : Contractuel dans un Ministère, coordinateur dans une agence de design et communication, ingénieur dans l’aéronautique, prof de musique au conservatoire, technicien dans un laboratoire, directeur commercial d’une grande entreprise du CAC 40, journaliste (ça c’est moi)… Mais avant de vous livrer leurs témoignages, voici quelques conseils sur les vêtements à porter pour passer un entretien d’embauche.

Quels vêtements pour un entretien d’embauche ?

Avant d’y aller, il me semble impératif de vous renseigner sur la culture de l’entreprise. Si vous connaissez des gens en interne, posez-leur la question. Sinon essayer de trouver des photos des gens qui y travaillent avec Google image et inspirez-vous de ce qu’ils portent. Mais certains conseils fonctionnent à tous les coups : Portez évidemment des vêtements impeccables, bien repassés. Des chaussures propres. En haut : pas de vêtement mou. Pour éviter toute erreur, une chemise blanche et une veste passeront dans toutes les situations. Mieux vaut être un peu trop chic que pas assez.

 

Comment s’habiller au travail…

 

Dans une grande entreprise du CAC 40

La cravate est quasi interdite. Le costume obligatoire sauf le vendredi.

Nicolas 36 ans, Directeur commercial

« En semaine, du lundi au jeudi, il faut porter un costume et des chaussures cirées. Depuis quelques années la cravate n’est plus obligatoire et depuis un an c’est même devenu ringard d’en porter une. Donc c’est costume citadin avec chemise sans cravate. Le vendredi, tout devient compliqué car la règle est “dress for your Day” : on peut donc venir habillé comme on veut : du costume (si on a des rendez-vous d’affaire) au jean et basket chic si on reste entre collègues. Il faut quand même rester bien habillé : le jean ne doit pas être troué et les chaussures doivent être propres. Souvent, je garde mes chaussures en cuir avec un jean ou un chino Dockers et je mets un polo un peu classe ».

 

Dans un ministère

Costume ou tenue de ville avec veste et cravate

David 44 ans,

« Je ne vais pas au travail en costume, mais avec un pantalon de ville, un chino noir par exemple, une veste de costume, une chemise et une cravate. Dans mon service, la cravate est obligatoire sauf l’été s’il fait très chaud et si je n’ai pas de réunion.

Tous les hommes qui sont à des postes de direction portent un costume, le plus souvent bleu marine, mais on en voit des gris, des noirs, des beiges, une chemise bleue unie ou blanche, une cravate et des chaussures noires. Certains portent un costume à rayure.

Les autres n’ont pas de consigne particulière et portent ce qu’ils veulent ».

 

Dans une agence de design et communication

Jamais de costume et il faut être à la mode

Patrick, 55 ans, manager

« A l’agence, les tenues sont “branchées” et tiennent compte des marques, des tendances de la mode et des nouveautés. Nous portons rarement une veste et jamais de costume. Pour ma part, je suis souvent en basket, jeans treillis. J’arbore le camouflage à toutes les sauces : doudoune, treillis et même baskets. Quand il m’arrive de vouloir être classe, je porte une chemise blanche et veste ».

 

Dans un laboratoire pharmaceutique

Pas de consigne pour les techniciens. Costume pour les cadres. Jamais de cravate.

Florian 27 ans, technicien dans un laboratoire pharmaceutique

“Nous n’avons pas de consigne hormis le fait qu’il est interdit de porter un short et des chaussures ouvertes pour des raisons de sécurité. Nous n’avons non plus le droit de porter un Marcel. La culture de la boite est de s’habiller correctement, mais nous pouvons porter un jean, un tee shirt et des baskets. J’ai déjà eu droit à des remarques sous couvert d’humour pour un jean troué. Les cadres de leur coté portent un costume, le plus souvent bleu, sinon beige ou gris et une chemise. En revanche la cravate a été abolie. Le vendredi, c’est casual friday”.

 

Dans l’industrie

Vêtements casuals, sauf pour passer un entretien d’embauche et en cas de rendez-vous client : le costume devient alors obligatoire. 

Loïc 40 ans Ingénieur dans l’aéronautique

“Je m’habille de manière casual : Chino ou jean avec une chemise ou un polo, ou même un tee shirt. Un pull l’hiver. Aucun dress code n’est imposé sauf en cas de réunion avec un client, ce qui exige une tenue plus formelle : un costume ou au moins un pantalon habillé et une chemise. Le reste du temps le costume n’est pas de rigueur à mon niveau hiérarchique.

A celui de la direction, il est fréquent mais pas systématique. En revanche les commerciaux portent tous un costume, noir ou bleu en général, et une cravate. Mais ils ne sont pas très soucieux de la mode. On voit parfois des vêtements trop larges ou vieillots. Les vêtements sont toujours fonctionnels, basiques, sans fantaisie. On ne se fait pas remarquer.

Pour un entretien d’embauche, en revanche, il est impératif pour tous de porter un costume et une cravate. C’est la règle. Un ami architecte m’a dit que dans son secteur en revanche, ça ne se fait pas”.

 

Dans un Conservatoire

Des tenues de tous les jours au costume queue de pie

Jérémie, 32 ans, prof de musique

“Pas de consigne particulière pour le travail quotidien. Les profs s’habillent comme ils le veulent pour faire cours. En revanche on s’habille bien pour les concerts”.

 

Dans la banque

Le retour du costume à rayures

Les costumes à rayures craie et rayures tennis sont l’une des grandes tendances de la mode actuelle. Pendant longtemps, ils étaient le costume de rigueur des banquiers, réservé à la ville, tandis que le costume à carreaux n’était porté qu’à la campagne et par ces fantaisistes que sont les professeurs d’Université.

 

Et dans le journalisme ?

Quand j’étais plus jeune, journaliste en nouvelles technologies, je m’amusais de voir mes aînés qui avaient la cinquantaine, être habillés comme pour un safari avec un gilet multipoches pour ranger pellicules, carnets, stylos, appareils photos, dictaphone. Aujourd’hui, je suis généraliste et je constate que les codes vestimentaires diffèrent énormément d’un sujet journalistique à l’autre. Ceux qui écrivent sur la mode se doivent de suivre les dernières tendances. On voit fréquemment des rédacteurs en jupe à la fashion week. En high tech, sport, automobile c’est évidemment très différent. Dans les News magazines, les Rédacteurs en chef et chefs de rubrique portent souvent une veste.

 

Comment porter un costume ?

Dans une profession assez conventionnelle, le pantalon doit casser une fois en haut des chaussures. Dans une profession plus bobo, on peut se permettre une coupe feu de plancher, c’est-à-dire juste au dessus de la chaussure. Pour tout savoir sur la couleur du costume qu’il faut, reporter-vous à cet article.

costume homme

Exemple de costume chez Ollygan.fr

Que porter au bureau en cas de canicule ?

La réponse à cette question se trouve dans le tissu. En cas de canicule, et plus généralement quand on transpire beaucoup, il ne faut surtout pas porter de coton épais.

Comme chacun peut le remarquer, tous les vêtements techniques de sport, et les maillots de bain, sont en matière synthétique, n’absorbant pas l’humidité et séchant vite. Certains Tee shirts de sports sont en laine mérinos, mais jamais en coton. Car le coton a pour propriété le fait d’absorber l’eau et de sécher lentement.

Alors que porter ? Une chemise confectionnée dans le tissu le plus fin possible : popeline ou seersucker. Jamais de Pin point, encore moins de tissu Oxford. Une veste en laine sèche très fine sans doublure. Un pantalon le plus ample possible.