Bernhard Willhelm ne fait jamais comme tout le monde. Il le montre à chaque défilé. Cette fois-ci il a choisi de présenter sa collection été 2013 non pas sous forme d’un défilé, mais portée par des mannequins statiques dans une galerie du Palais Brongniart. Hirsutes comme des sans domiciles de longue date, le visage blanchi, ils tenaient dans leur main un bocal contenant une photo d’eux prise avant qu’ils ne se portent pâles. Allongés comme des clochards en coma éthylique, ou debout immobiles, les yeux fermés ou l’air hagard, ils évoquaient une population ayant survécu à un cataclysme, mais portant des vêtements aux imprimés très forts et souvent aux couleurs très vives. Les motifs urbains, tropicaux, estivaux, d’un été insouciant.

Photos prises avec un canon EOS 60D

(Visited 4 times, 1 visits today)
Ecrit par Antoine