Des déos pour rester frais

Qui dit canicule, dit grosse suée. Même sans faire d’effort physique, avec ces fortes températures, on transpire beaucoup. Surtout si l’on a eu la mauvaise idée de s’épiler. Les poils servant de climatiseur naturel. Ils permettent de moins transpirer et surtout d’évacuer la transpiration par micro perlage le long des poils. Sans poils, la sueur est bien plus abondante et elle n’évacue pas. Elle coule et imprègne les vêtements, et macère. Fraîche elle n’a pas d’odeur, ou très peu, juste celle du corps : elle diffuse des hormones qui font des adultes des êtres (potentiellement) sexuellement attractifs. Ce qui sent mauvais c’est la macération : Au fil des heures, les bactéries se développent dans le “jus” et ça sent mauvais. Excellente alternative aux déodorants : la Biseptine. Vaporisée après la douche, elle détruit toutes les bactéries sans altérer le phénomène naturel qu’est la transpiration.

Voici quelques nouveautés. Les déodorants progressent. On trouve maintenant des produits qui ne laissent pas de traces blanches, sans alcool, sans sels d’aluminium, avec pierre d’Alun. Et surtout qui ne provoquent a priori pas le cancer du sein (on soupçonne certains déos old school d’être responsables de cancers). Choisissons des déos sans parfum ou presque !

L’Oréal Paris men expert, Monsavon au lait et corail rose, Sanex natur protect, Gillette cool wave, Gillette Storm force, Gillette Derma confort, Nivea Men Power  invisible, Nivea For men Silver Protect, Williams à la pierre d’Alun, Mennen X-Trem protection, Narta Homme Resixyl.

Bien évidemment les produits qui indiquent une protection 72 heures ne dispensent pas de prendre au moins une douche toutes les 12 heures en cas de grosse chaleur et au moins toutes les 24 heures en temps normal.