Lanvin homme été 2019 : sophistication artisanale

« Pour l’été 2019, j’ai eu envie de dépasser le streetwear, de trouver une nouvelle forme de sophistication, de redonner de la valeur au design et à l’artisanat. J’ai eu envie de retrouver une forme de luxe plus intime”, explique Lucas Ossendrijver, directeur artistique des collections homme de Lanvin.

La collection joue les contrastes entre souplesse et rigidité, vêtements pour le soir et pour la journée, plat et relief, plein et vide. Par exemple, une bande de tissu cousue entre l’extérieur et l’intérieur d’un bombers gonfle le vêtement et lui donne son volume.

Chaque pièce se distingue avec un décalage créatif : Sur un modèle en grain de poudre très sec, l’empiècement de satin est décalé sur l’épaule. Sur un autre à queue de pie, il est cette fois déposé sur la manche. Ou bien le satin migre sur le devant. Dessous, un blouson apparaît : son col déborde froncé comme une capuche.

Références et univers se rencontrent avec des vêtements hybrides. Par exemple, un tailleur à l’allure presque militaire intègre un esprit smoking. Des tops sont construits avec le dos d’une chemise et le devant d’un tee-shirt en crêpe de coton. Par le travail de coupe, ils peuvent être portés des deux côtés.

Sur les vestes sont posés tour à tour un gilet de pêcheur en filet ou un débardeur en coton matelassé doublé de satin, comme autant de vêtements de protection.

Les matières, couleurs et motifs se rencontrent : Rayures et imprimés à fleurs, laine et velours ; menthe, marron et bleu violet ; lavande et rouge. Un tatoueur a créé une série de dessins reproduits sur des chemises en soie ou en viscose : animaux préhistoriques et symboles mystiques, étoiles et insectes forment une encyclopédie imaginaire.