Urban techwear : un style qui s’inspire des uniformes et des vêtements techniques

En 2020, le techwear évolue en se rapprochant d’un style militaire. Pas celui de bidasses en treillis camouflage. Il s’inspire plutôt des uniformes noirs des forces spéciales d’intervention. 

Comme son nom le suggère, le techwear au départ s’est inspiré des vêtements techniques, notamment des tenues d’alpinisme, d’escalade, de trek, étanches, isolantes, déperlantes, souples et résistantes.

Il a énormément inspiré les créateurs de mode, notamment Lucas Ossendrijver quand il était directeur artistique de Lanvin Homme. Ou Louis Vuitton pendant la période Kim Jones. Ils ont exploré ce concept en le déclinant de façon luxueuse. Peu à peu ce style a évolué, d’abord vers ce qu’on appelé le normcore. Des personnes très impliquées dans leur look s’amusaient à faire comme si elles ne s’intéressaient pas à la mode en portant des genre de coupe-vents un peu trop grands et pantalons en matières techniques que l’on trouve en grande surface dédiée au sport. Demna Gvalia pour Balenciaga notamment a été le fer de lance de ce style. 

Matières techniques, poches multiples et ceintures

Puis plus récemment, les vêtements style techwear se sont inspirés des uniformes des groupes d’élite d’intervention rapide avec des tenues le plus souvent noires dotées de sangles, de ceintures, de boucles, faites de tissus à l’épreuve des déchirures avec des coupes laissant une grande liberté de mouvement. Et comportant des gilets multipoches, des vêtements à capuche pour se protéger de la pluie : vestes et hoodies (sweat à capuche), des pantalons cargo resserrés en bas, des chaussettes remontées. Chaque pièce est souvent dotée de nombreuses poches zippées ou à rabat, pour ranger Smartphone, batterie, porte cartes, clés, gel hydroalcoolique, masque, écouteurs, lunettes, etc. tout ce qui est indispensable à l’homme urbain.

En ville, le Urban techwear se porte avec des accessoires : bob, sac à dos, sacoche, masque de protection contre les virus et la pollution automobile. Très souvent les vêtements sont superposés de manière visible. On appelle ça le layering. Une chemise dépasse, sous un t-shirt qui dépasse sous une veste.

Le coloris principal est le noir. Il est associé à des gris béton tirant vers le kaki, des beiges, du blanc, du bleu pétrole, etc. toutes les couleurs minérales de nos villes.

C’est un style très prisé de créateurs japonais notamment.

D’où vient le style techwear actuel ?

Il vient sans doute d’un besoin de sentir protégé, en sécurité. Des intempéries, mais aussi du monde extérieur. C’est probablement encore plus vrai aujourd’hui en pleine pandémie de Covid-19. L’évolution actuelle de cette mode a peut-être aussi comme origine les nombreuses séries télé qui mettent en scène des forces spéciales de la police, composées d’hommes forts, surentrainés et sûrs d’eux, vêtus de noir, cagoulés, portant des gilets pare-balles. C’est donc un style extrêmement masculin qui aide probablement à se sentir à la fois sexy et sûr de soi.

Lien pour en savoir plus sur la mode homme de 2020.