About these ads

Tendance mode homme hiver 2014 : le matelassage

2 septembre 2014 Laisser un commentaire

Beaucoup de blousons et vestes sont matelassés cet hiver. C’est une bonne alternative aux doudounes fines, à condition de ne pas basculer du coté obscur. Il faut absolument détourner ce vêtement pour ne pas tomber dans le style chasse, pèche et tradition. Le détournement peut se faire soit en choisissant un coloris inhabituel, autre que le kaki, ou en associant le blouson matelassé à des vêtements plus urbains : une chemise, un pantalon de ville en laine sèche, une veste de costume, ou encore en optant pour une coupe loin de la tenue du chasseur. Par exemple, une coupe bombers.

About these ads

Comment avoir un look décontracté, mais séducteur ?

1 septembre 2014 Laisser un commentaire

Gentlemen, vous ne savez pas comment vous habiller pour un premier rendez-vous ? Vous l’avez connue via les rencontres sérieuses proposées par Parship ? Vous hésitez entre le look classe (mais trop coincé !) et le look de tous les jours (trop vieux garçon) ? Dans ce cas, suivez l’exemple des stars masculines hollywoodiennes au look décontract’ mais sexy.

Ryan Gosling – le badboy

Depuis « Drive », on le voit partout et tout le temps : Ryan Gosling avec son petit sourire en coin et sa stoïcité les fait toutes craquer ! Et pourtant, il n’est pas forcément habillé classe ni élégant, il a juste un style très particulier qui fait ressortir son charme. Pour adopter son petit look rétro, c’est très simple : il suffit de rester sobre au possible. Il porte généralement un petit T-shirt blanc accompagné d’une veste en jean et d’un jeans noir ou gris. Les petits plus ? Le foulard aux couleurs de l’Angleterre et les lunettes de badboy à la Jim Morrison (également un BG de l’histoire du rock’n’roll).

George Clooney – le protecteur

George Clooney, what else ? Il est un peu plus âgé que Ryan, mais tout aussi séduisant avec ses cheveux poivre et sel. George Clooney est un modèle d’homme stable, un peu protecteur qui a beaucoup d’humour. Pour lui ressembler, laissez pousser votre barbe de trois jours et optez pour la petite chemise blanche ouverte sur le devant de quelques boutons ou un polo noir. Portez le jean, un classique intemporel mais rebelle qui vous fera passer pour un quarantenaire dynamique.

Benedict Cumberbatch – le geek mystérieux

L’acteur de la série Scherlock est un sociopathe et un véritable génie. Le Geek n’est désormais plus marginalisé et il a la cote auprès des femmes (La série Big Bang Theorie le confirme également). Benedict doit notamment son succès à son flegme "so british" et à sa tenue guindée, un tantinet vintage. Etudions son style de plus près : Grand et longiligne, il porte un long trench coat épais accompagné d’un shale foncé par-dessus une tenue plus classe. Les tons restent neutres et sombres et toutes les nuances de gris sont permis (non non, nous ne sommes pas dans un remake de Fifty Shade, je vous rassure).

Selon votre morphologie, votre âge et votre façon d’être, optez pour le style qui vous va le mieux ! Retrouvez tous nos autres looks par ici.

Catégories:Non classé

6 looks pour la rentrée

29 août 2014 2 commentaires

Je vous propose 6 looks, pour 6 moments de la semaine : 

Pour aller bosser

Un costume en laine plutôt rigide à la coupe assez ajustée, avec 2 boutons comme c’est la mode en ce moment. Une tenue sobre et classique, pas trop chère, pour aller travailler. Celio.

celio

Pour aller au sport

Clairement, y’a plus basique pour aller au sport. Là, c’est histoire d’être fashion à plein temps ;). The Kooples Sport.

the kooples sport

 

Pour passer le weekend à la campagne

Des vêtements prévus contre les intempéries avec une veste imperméable à capuche et multipoches. De bonnes chaussures. Et un col roulé. Aigle.

aigle

 

Pour sortir

Pour aller en boite, un T-shirt blanc avec un motif imprimé pour se faire remarquer. Asos.

asos

Pour le week-end 

Des fringues assez indémodables, mais superposés pour donner un style. Eleven Paris.

eleven

 

Pour une soirée chic

Pour un cocktail chic, une soirée professionnelle. Un beau costume porté sur une chemise sombre avec une cravatte presque noire. Stellson.

strellson

 

T-shirts homme hiver 2014 : loup

28 août 2014 1 commentaire

Gare au loup !

Cet été, énormément de T-shirts avaient pour motif un tigre. Cette tendance se poursuit cet hiver, mais un autre animal sauvage lui vole la vedette : le loup. Des photos de loups ou des dessins, réalistes ou stylisés.

 

Mode homme hiver 2014 : militaire

26 août 2014 1 commentaire

La mode au combat

Soldat, bidasse, marine, et autres militaires, uniformes des armées. La mode homme s’inspire de nouveau cet hiver de tenues de combat. Depuis quelques saisons, il y a une forte tendance aux motifs camouflage, sur toutes sortes de vêtements. Ces motifs sont le plus souvent retravaillés et stylisés. Là, c’est différent, il s’agit de coupes de vêtements inspirées des habits militaires avec des chemises et manteaux à pattes, des treillis, des rangers, des accessoires – par exemple des montres -, des tons kaki, et parfois des motifs camouflages, mais repris au premier degré cette fois-ci.

Explication : Peut-être les créateurs de mode ont-ils été influencés par toutes ces images de soldats diffusées à l’occasion des commémorations de la guerre de 1914 et du débarquement de 1944.

Stylisme : Mieux vaut éviter le total look premier degré. Associez un pantalon treillis à une chemise colorée, un manteau d’uniforme à un pantalon de ville, etc.

 

 

Hermès Homme hiver 2014 : textures luxueuses mates et brillantes et esprit cosaque

21 août 2014 1 commentaire

Dans sa collection homme hiver 2014, Hermès propose des couleurs anthracite, vert-de-gris, brun, noir, marine, kaki, vert anglais, bois et bleu glacier. Les tons sombres se superposent sur des volumes généreux, avec des associations de textures mates et brillantes.

Des manteaux ont des fermetures croisées à six boutons, certains dans une version sport avec un col tricot amovible. Des manteaux droits ont une martingale détachable. D’autres silhouettes aux épaules tombantes. Pour affronter l’hiver dans des occasions moins formelles : des blousons et coupe-vents multipoches boxy, cabans courts croisés, cabans droits, parkas multipoches, blousons aviateurs, cabans esprit casaque, blousons teddy réversibles avec épaules raglan et des doudounes matelassées, dont un modèle ultra luxueux en crocodile chiffon vert-de-gris.

Les costumes sont proposés à 3 boutons ou bien à fermeture croisée. Tandis que hors costume, les vestes portent 2 boutons.

Les pulls ont des cols montants, des cols roulés ou des cols ras du cou avec des torsades.

Les chemises sont proposées à col droit, petit col souple, col montant. Comme les manteaux, certaines ont un esprit cosaque.

Les pantalons sont étroits droits, à un pli ou dans un esprit jogging.

Comme toujours chez Hermès, les matières se montrent très luxueuses avec du cachemire compact ou Prince de galle, des flanelles de laine et cachemire, du cachemire tricoté main, de la soie.

Parmi les pièces les plus remarquables, un blouson teddy réversible en vison rasé et agneau, un caban en drap de cachemire technique porté avec un col roulé en soie, un blouson esprit casque en drap de cachemire, un blouson en crocodile chiffon et agneau porté avec un col roulé en soie.

Interview d’Edouard Collin au théâtre dans "Revenir un jour"

28 juillet 2014 3 commentaires

Edouard Collin : "Je joue totalement l’inverse de ce que je suis"

edouard collin 1 bd

Le comédien, Edouard Collin, à l’affiche de Revenir un jour, pièce sur la reformation d’un boys band, nous parle des personnages, de son rôle, du montage de la pièce, de sport et de mode.

De quoi parle la pièce ?

Quatre amis d’enfance se retrouvent. Ils étaient membres du plus grand boys band français, les OneAgain4, au début des années 2000. Puis le succès de ce genre groupe s’est terminé… Des années après, la production décide de les reformer. On va comprendre pourquoi. On va surtout voir quels ont été leurs choix de vie. C’est aussi une pièce sur leur amitié. L’un est devenu père de famille. Il s’est posé. Il fait du théâtre mais dans de petites salles. Il s’accommode de ça. Un autre a complètement arrêté. Il a ouvert un food truck. Il a un peu grossi. Le 3ème est parti aux Etats-Unis. Il fait comme il peut. Il fait un peu de porno. Le 4ème, Alex, que je joue, n’a pas voulu voir que ça s’était fini. Il est entouré de gens qui lui disent que rien n’a changé. Et pour tenir le coup, il se drogue, il boit. Il est tombé dans les travers de la peopolisation.

edouard collin 2 bd

Comment as-tu été contacté pour ce rôle ?

Franc Le Hen m’a écrit sur Facebook en janvier 2013. On se connaissait sans se connaître. Il me dit : « J’ai écrit une pièce, j’aimerais t’envoyer le manuscrit ». Il m’a envoyé la première version de la pièce. J’ai beaucoup aimé l’idée et le personnage, l’histoire d’amitié. Nous l’avons présenté le 25 novembre au Palais des Glaces sous forme de show case financé par les internautes sur kisskiss bankbank. Dès le début, ils ont vraiment cru au projet. Un producteur a vu la représentation et a dit « OK je vous suis ». Le directeur du Palais des Glaces nous a dit : « J’y crois à cette pièce, venez la jouer dans mon théâtre ».

Dans la pièce, il est question de remise en forme physique. Quels conseils donnerais-tu aux lecteurs souhaitant eux aussi se remettre en forme ?

Faire du sport, être régulier, manger sainement. Evidemment ne pas prendre d’anabolisant, ni de stéroïdes, ni de drogue, ne pas boire, ni fumer. Ce métier, quand on doit jouer tous les soirs, demande beaucoup d’énergie et de forme physique, en plus de la forme mentale. Je pourrais me lever à midi, mais je me force à me lever le matin comme tout le monde, ou un peu plus tard que tout le monde, à 9h parce que je travaille tard. Mener une vie saine et régulière, parfois c’est plus dur : En ce moment, je répète une pièce et je joue le soir. Je me lève quand même pour aller au sport. C’est comme ça que je me sens bien. Mais je ne suis pas du tout dans le culte du corps.

Tu t’es quand même bien musclé depuis tes débuts

Oui, mais j’avais 17 ans. Les premiers réalisateurs avec qui j’ai travaillé, Olivier Ducastel et Jacques Martineau m’ont dit un jour : « Tu devrais faire du sport parce que dans le cinéma français, on a peu d’acteurs à déshabiller ». Et depuis ça fait 10 ans que je passe ma vie à poils ! Non, j’exagère ;) Je me suis rendu compte très vite que le sport me fait du bien, que ça me détend.

En France, il y a toujours eu de très belles actrices, moins de beaux acteurs, contrairement aux Etats-Unis où beaucoup travaillent énormément leur corps

Quand on va au cinéma, on s’identifie aux personnages. Aux Etats-Unis, les gens s’identifient à des bombes comme Brad Pitt ou Ryan Gosling. On leur donne du crédit pour être à la fois beaux mecs et bons acteurs avec des rôles profonds. En France, on n’aime pas ça. C’est un peu comme si on voulait conforter l’idée qu’on est comme on est. Je suis plutôt dans l’optique de me dire « oui, je suis comme je suis, mais autant tirer le meilleur de moi-même ». Un acteur qui n’est pas « corporellement sportif », on va dire « Il a vraiment du charme, une profondeur, quel acteur ! Il dégage un truc ». Un beau mec, on ne va pas dire que c’est un bon acteur. Il aura plus de choses à prouver. En France, la plastique te dessert. Parfois lors de casting, on me trouve trop musclé, on me dit que je fais trop sportif. Y’a une semaine on m’a dit : « trop viril ». C’est pas possible « trop viril »… Depuis que je fais du sport, je n’ai plus accès à certains rôles. Je ne peux pas jouer un chirurgien ou un avocat parce que je suis trop sportif. Franc Le Hen, quand il m’a proposé ce rôle, m’a dit : « Qui mieux que toi pour jouer un mec qui en marre de son image ? ». J’ai l’impression de passer d’image en image. Entre 17 et 20 ans, on ne m’envoyait que sur des castings de gay parce que j’ai eu un rôle de gay à 17 ans et que ça ne me posait pas de problème. Entre 20 et 25 ans : des escorts pour femme. Et maintenant, c’est les profs de sport. Dernièrement, on m’a de nouveau proposé un rôle de gay, très intéressant, comique, pour une série que j’ai trouvée top. Je suis allé à l’audition. On m’a dit : « C’est très bien, mais on ne croira jamais que le personnage est gay, tu ne fais pas efféminé ». A mes débuts, comme j’ai commencé par un rôle de gay, on disait que je ne pouvais pas jouer un hétéro. Maintenant c’est l’inverse. Ce personnage actuel me fait du bien car je joue un drogué, moi qui ne me suis jamais drogué. Je joue totalement l’inverse de ce que je suis. C’est très intéressant. Le propre du cinéma et du théâtre c’est de faire semblant.

edouard collin 3 bd

La thématique principale de mon blog, la mode pour homme, c’est quelque chose qui t’intéresse ?

Oui, mais je n’ai pas un look très travaillé, parce que j’ai la flemme. Je ne connais pas trop les créateurs et je ne m’intéresse pas trop aux défilés. J’ai assisté à quelques défilés de Gaultier, Givenchy avec Amanda Lear parce qu’elle veut toujours m’y emmener. J’aime le style urbain, workwear, comme Carhartt, parce que ça vit, les vêtements se patinent. Ils ne sont pas figés. Je n’aime pas les looks trop lisses, étriqués et proprets.

edouard collin 4 bd

Revenir un jour au Palais des glaces, jusqu’au 30 août.

revenir un jour

Catégories:Interview Tags:,
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 8 433 autres abonnés