Tout sur les maillots de bain homme de 2018 : tendances et couleurs

En 160 photos de plus de 20 marques, portées par les plus beaux mannequins, je vous présente les tendances des maillots de bain homme de l’été 2018. Slips de bain et shorts : purs unis, color blocs, imprimés géométriques et optiques, improbables psychédéliques seapunks, motifs végétaux tropicaux et animaliers.

 

Mais avant toutes choses, je vais vous expliquer comment porter un maillot de bain (et oui certains font n’importe quoi).

Un maillot de bain, qu’il s’agisse d’un slip, d’un boxer, d’un caleçon ou d’un short est fait d’un tissu synthétique qui sèche très vite. Et non d’un tissu de coton qui a comme propriété d’absorber l’humidité et de sécher très lentement. Pour cette raison, je m’adresse surtout aux ados, mais parfois je vois avec effarement des adultes le faire aussi : IL NE FAUT PAS PORTER UN SOUS-VÊTEMENT SOUS UN MAILLOT DE BAIN.

Si vous faites ça, votre slip, caleçon, ou boxer en coton va rester mouillé toute la journée, c’est désagréable et ça provoque des irritations, des problèmes de peau, etc. C’est très mauvais pour les coucougnettes. Les shorts de bain comportent TOUS, déjà un slip en mesh à l’intérieur. C’est une sorte de tissu aéré qui ne retient pas l’eau. Si votre short n’en a pas : ce n’est pas un maillot de bain, mais un boardshort ou un short de ville.

 

Les tendances mode des maillots de bain pour homme de 2018

 

1/ Maillot de bain uni, monobloc

La première tendance qui m’a frappé, c’est le nombre de maillots de bain totalement unis, fait d’un seul et même tissu. Parmi les photos que j’ai reçues, il y en a beaucoup plus que ces dernières années. Ils sont donc sobres, discrets, indémodables et ne diffèrent entre eux que par leur coupe et leur coloris. On voit aussi bien des shorts que des slips. Les couleurs les plus fréquentes sont habituelles : noir, blanc et bleu (ciel, marine et turquoise), vient ensuite le rouge, puis moins souvent les verts, jaunes, orange, rose, gris, kaki.

Marques citées :

Geronimo, des maillots noirs qui évoquent le cuir. Shan, marque canadienne luxueuse qui présente un colorama de shorts. Le créateur Lucien Pellat Finet avec des mini slips turquoise et rose. La marque de luxe DSquared2, des slips très sobres (si ce n’est que sur certains modèles, il y a écrit “Icon” ou “DSquared2” en grosses lettres derrière). 2Eros des slips de bain aux couleurs primaires. Athéna, avec un slip presque bandeau. Garçon Français, avec des modèles similaires à ceux de l’année dernière. Garçon Model qui propose un colorama très large. Hom la marque marseillaise ose l’orange vif. Speedo, la marque spécialiste, propose bien sûr toutes sortes de coloris. Diesel, des basiques qui ont l’air vraiment très bien coupés. Tout comme ceux de Marcuse et de Teamm8. Rufskin, qui parvient à rendre les basiques sophistiqués. Ron Dorff s’inspire du modèle iconique porté par les joueurs de water-polo brésiliens au début des années 1980. Modus Vivendi, une ligne inspirée des Dieux Grecs.

2/ Maillot de bain color bloc d’inspiration sportive

Là il s’agit de maillots de bain faits de morceaux de tissus unis de 2 ou 3 couleurs (plus rarement 4). Souvent c’est juste d’une ceinture soulignée en contraste, ou des bandes sur le coté. Ils s’inspirent des vêtements de sports. On retrouve ce concept aussi bien sur des slips que sur des boxers et des shorts.

Marques citées :

Athéna qui mêle le bleu et le vert foncé, le orange fluo et le turquoise, Garçon Français : des déclinaisons bicolores : bleu et blanc, bleu et rouge, bleu et orange, etc. La marque de Barcelone ES Collection avec une partie qui semble métallisée. La collection capsule “Fetish by Geronimo”. La très créative marque grecque Modus Vivendi, des modèles bicolores. La luxueuse et ultravirile marque Bikkembergs, des slips presque unis. Hom un slip bleu pétrole souligné de blanc, Speedo des bleus de différents tons, Rufskin. Teamm8, Tribe, des modèles très sportifs. Marcuse,

3/ Les motifs géométriques et optiques

Des rayures et des damiers avec parfois un effet optique. Triangles, losanges, monogrammes. Certains imprimés ressemblent à de la peau de serpent. D’autres à une marinière. C’est très varié.

Marques citées :

La marque espagnole Addicted présente entre autres des modèles crypto gay avec un monogramme de flèches dirigées vers le haut et le mot “Top” (et un “BTTM” aussi) pour annoncer la couleur (comprenne qui pourra). Tribe des maillots avec une partie imprimée tartan écossais. Speedo, des imprimés qui évoquent la natation sportive. Rufskin des monogrammes et des rayures. La marque australienne aussieBum des damiers de losanges qui semblent tressés et un effet optique en étoile. Hom des micro motifs. ES Collection des monogrammes géométriques. Geronimo des figures géométriques. 2Eros, Marcuse et Ron Dorff entre autres des rayures.

 

4/ Maillots de bain imprimés végétaux tropicaux

Quatrième grande tendance, qui n’est pas nouvelle. Il y en avait aussi beaucoup l’année dernière : les imprimés de plantes tropicales, branches de palmiers, feuilles, fleurs. En version bicolore, tricolore ou multicolore.

Marques citées :

Des cactus et aloés très colorés chez Diesel. Des palmes chez Teamm8. Des fleurs stylisées dessinées en noir sur fond blanc chez Rufskin. Et d’autres qui rappellent les chemises hawaïennes et maillots féminins. Forêt de végétation luxuriante chez Hom. Des tons vifs, presque fluo chez ES Collection et chez Addicted avec entre autres un imprimé pastèque. Des effets optiques chez Geronimo. Marcuse des forêts tropicales.

 

5/ Imprimés psychédéliques

Imprimés psychédéliques, mais j’aurais pu dire sea punk, vagues, flous, de loin on-ne-voit-pas-trop-ce-que-c’est.

Marques citées :

Du coup, ça va être dur à décrire : Tribe avec un truc pixélisé. Speedo : des têtes de mort: aux couleurs saturées et des… comment dire… Gribouillis. Rufskin : des bulles d’eau. ES Collection : Vraiment je ne vois ce qui est représenté. Geronimo : des variations de bleu, indigo et violet. Et des fonds marins. Arena un montage cubiste? Et Marcelo Burlon : le mystère reste entier. Marcuse : des évocations tropicales assez vagues.

 

 

6/ Les écritures, Graph et inspiration comics

Là, je mets dans un “fourre-tout” tout ce qui évoque la culture pop et urbaine. Les logos all over, les imprimés de comics / BD, les graphs…

Marques citées :

AussieBum avec des logos et mots en grosses lettres. Addicted qui joue la provoc’ avec le mot “Slut” écrit sur les fesses. Toujours Addicted : des imprimés inspirés de comics et bannière étoilée. Des écritures aussi chez Geronimo et Arena.

7 / Les imprimés animaliers

La dernière tendance, et la moins importante en nombre de modèles, ce sont les imprimés animaliers. Ils vont nous manquer quand ils ont auront tous disparus. L’années dernière c’était l’années des flamands roses. Cette année, c’est plus diversifié.

Marques citées :

Des éléphants sur des shorts de bain Teamm8. Un ara chez Rufskin. Addicted continue avec les imprimés cryptogay avec des têtes d’ours (Bears) bien placées. Un colibri sur un boxer Geronimo. Et des mouettes sur un slip 2eros. Une peau de léopard chez Marcuse pour évoquer peut-être DSK.

Pour en savoir plus : Comment choisir un maillot de bain ?

 

Cet article vous a plu? Partagez-le ! Merci 🙂