Les meilleures marques de pantalons et vestes de ski

Les vêtements de ski de grandes marques sont extrêmement techniques tant du point de vue de leur matière que de leur conception. Voici en détail ce qui les distingue de blousons de ville.

Elles nous protègent de la neige, de la pluie, du vent et du givre, les vestes de ski sont conçues pour affronter toutes les intempéries des hautes montagnes. Elles sont composées de différentes membranes, dont à l’extérieur, une couche imperméable et coupe vent qui isole du froid mais permet l’évacuation de l’humidité. Parfois elles possèdent une mini doudoune interne amovible. Les zips qui permettent de les fermer et ceux de leurs poches sont étanches. Certaines sont dotées de zips d’aération sous les bras pour permettre la circulation de l’air quand on a trop chaud. Plusieurs éléments sont réglables et modulables : la taille, la capuche, les poignets.

Au niveau de leur conception, elles possèdent quantité d’éléments que n’ont généralement pas les blousons de ville. Citons : une jupe pare-neige amovible, des pattes ou un zip de connections avec le pantalon, des manchons pour protéger les mains avec passe-pouce, une poche zippée au niveau du poignet gauche destinée à accueillir le pass sans contact des remontées mécaniques, des poches pour se réchauffer les main, d’autres pour tout accueillir avec parfois un logo pour savoir où se trouve chaque chose : lunettes, masque, gants, clés, crème solaire…, une poche spéciale téléphone avec un passage pour le câble audio, une capuche casquette réglable et amovible. Et même un tissu doux essuie lunettes caché dans l’une des poches.

Les pantalons de ski sont eux aussi faits de matières robustes, souples, imperméables, coupe-vent et respirantes. Ils peuvent en général être raccordés à la veste, possèdent des réglages à la taille et des zips latéraux à l’intérieur des cuisses pour aérer si le skieur a trop chaud.

Couleurs et coupes des tenues de ski, vestes et pantalons

Au niveau des couleurs, il y a match entre deux grandes familles. D’un coté des tons vifs, parfois fluo, de fuchsia (Degré7), magenta, rouge orangé (Degré7, Lacroix Skis), jaune citron (Helly Hansen, McKinley, Salomon, Millet, Protest), bleu ciel (Degré7, La Sportiva). Ils sont associés à des noirs ou des bleus foncés, parfois à des gris. Lorsque l’on skie avec un groupe d’amis, c’est souvent pratique de porter une couleur vive que l’on repère facilement de loin au milieu de skieurs.

De l’autre coté, ce sont des coloris assombris, qui remportent le match en nombre de vêtements dans les collections : anthracite, bleu gris, bleu pétrole ou bleu canard (Haglofs, Degré7, Lacroix), bordeaux (Burton, Protest), grenat (Odlo), beige grisé. Les corail, alezan – cuivre, abricot – citrouille (Burton, Protest, Helly Hansen), grège, kakis qui sont très à la mode dans l’habillement d’une manière général cet hiver. Et du noir évidemment (Rossignol, La Sportiva, Fusalp, Bogner).

Les vestes sont souvent color bloc avec 2 couleurs dont une qui est un rappel de la couleur du pantalon. Il y a peu d’imprimés. Quand il y en a ce sont souvent des motifs inspirés de camouflages militaires (Burton, Protest).

Au niveau des coupes, on voit moins de grosses doudounes qu’il y a quelques années, et plus de vestes droites sans reliefs descendant jusqu’en bas des fesses.

Pensez bien à compléter votre équipement par une sous couche technique, un pull en mérinos, laine, ou cachemire, des chaussettes de ski (le tricot est parfaitement plat, elles sont très élastiques et dotées de renforts au talon notamment), de moufles ou de gants de ski, et d’un bonnet.