Les marques, vêtements et looks les plus cools de 2020

Craig green

Pour savoir quels sont les vêtements et styles actuels les plus intéressants, j’ai posé la question à un expert, le couturier Adrien Escaravage

Photo de une : Craig Green

Marques homme 2020

Si on sort des grands couturiers, comme Yamamoto ou Comme des Garçons qui sont la base, Craig Green qui fait des sculptures avec les vêtements. Ce qu’il crée est très coloré, graphique avec des imprimés géométriques. Il collabore chaque année avec Moncler. Ses vêtements posés sur une étagère sont aussi intéressants que sur le corps. Il a noué aussi un partenariat avec Adidas.

Isabelle Benenato qui fait des vêtements un peu bohème avec des mailles souples, des vêtements loose qui tombent sur le corps. Des vêtements souvent noirs, blanc, gris, déstructurés, froissés. Un style assez proche d’Ann Demeulemeester, romantique, avec des bords déchirés, pantalons larges, lainages grattés avec une structure.

The Viridi Anne : des vêtements noirs, des hauts amples, pantalons courts à la fourche basse, des cuirs froissés.

Uma Wang, avec des volumes à la Yamamoto, inspirés de la période coloniale de Shanghai, comme s’ils avaient été enterrés 50 ans et qu’on les avait ressortis.

Carol Christian Poell, il ne fait pas de collection, que des vêtements en mini série. Il est très mystérieux et créatif. C’est une référence dans la contre culture de la mode. Il pense au produit, pas au look. Il n’est connu que par le bouche-à-oreille. Il ne donne pas d’interview. Beaucoup de cuir, des coutures ouvertes.

Black Merle, une jeune marque de créateurs qui réfléchissent le vêtement en le déstructurant et en le présentant avec un univers artistique. Mais le vêtement reste portable.

Craig Green x Adidas

Blogs et Instagram

Je ne passe presque que par Instagram maintenant. Beaucoup de blogs, que j’ai longtemps suivis, sont devenus des boutiques et ne parlent plus que de marques qu’ils vendent. Paradoxalement, je préfère suivre plutôt sur Instagram des boutiques multimarques. Elles publient des photos qu’elles font elles-mêmes, jamais des photos fournies par les marques. Elles compilent leurs looks et prennent les photos dans la rue tout simplement, sans éclairage avec une pause simple où l’on voit bien les vêtements. Ce sont souvent des Japonais. Fascinate japan à Osaka qui vend Boris Bidjan Saberi, Yamamoto, etc. Loom Osaka, The-R, Hues-Fukuoka. Je ne me retrouve pas dans les Français hormis Camino TV pour les nouvelles baskets.

Quel est ton style de vêtement préféré ?

Ça va être le mien. Tout ce qui est casual. D’un premier abord un habit qui semble normal, mais en regardant les détails, on découvre une originalité dans les finitions. Mais il faut qu’il soit portable tout le temps, partout sans qu’on se retourne sur nous dans la rue. Par exemple, il peut s’agir de biais apparent, une couture à l’envers, des poches plaquées, une chemise à col mao revisitée. J’aime le mélange dans les volumes, entre volume large de Titi parisien et japonais, et la sobriété.