L’eau, anti parfum de Serge Lutens

Serge Lutens est un poète qui sait que le plus difficile est de tout dire en une phrase la plus courte. Même chose en parfumerie où il est question de trouver l’accord le plus parfait. Les formulations de ses parfums sont toujours courtes, en nombre d’essences. Elles suffisent à nous raconter une histoire (Nuit de cellophane, Fille en aiguilles, Tubéreuse criminelle), à évoquer les voyages (Ambre Sultan, Bornéo 1834, Muscs Koublaï Khän, Fumerie Turque). Cette fois-ci il nous étonne comme jamais avec un anti parfum. “Une chemise blanche, fraîche, à l’instant où on la repasse”. Une odeur nette, de frais. A vaporiser.

L’eau de Serge Lutens
http://www.salons-shiseido.com/