Le regard urbain de Misterblad

Je vous propose aujourd’hui une petite interview, sous forme de verbatim, d’un très grand photographe qui pose sur la ville un regard comme nul autre, Mister Blad. Il nous explique comment il est devenu photographe et comment les paysages urbains sont devenus son thème de prédilection.

“Je suis passionné de photo depuis l’âge de 16 ans et j’ai obtenu mon premier emploi de photographe à 18 ans. Depuis 1999, je travaille au sein d’un grand laboratoire professionnel à Paris, ce qui me permet de côtoyer énormément de photographes professionnels, dont quelques grands noms de la photo. Voir leur travail au quotidien a aiguisé mon œil. Mais cela m’a aussi conduit à abandonner certains sujets comme les modèles vivants et les portraits. Je voulais faire aussi bien que les meilleurs. Mais je me trouvais moyen : Mes images avaient tendance à être des copies des photos de mes mentors. Comme Fred Goudon qui est “la” référence pour moi. Depuis 3 ans, grâce aux encouragements de mon ami et galeriste G. Ortega, j’ai trouvé ma voie dans les photographies Urbaines. Mon Oeil se reconnaît maintenant dans mes prises de vues et certains collectionneurs commencent à me suivre. Je suis un puriste argentique. Je travaille au moyen format Hasselblad. Ce format carré donne à mes images un style qui devient peu à peu ma carte de visite. Le fait de travailler en argentique m’oblige à soigner dès la prise de vue, le cadrage, la lumière de la photo. Je ne pratique aucune retouche”.

Tirages originaux limités et certifiés

http://facebook.com/misterblad

Exposition permanente à L’Atelier 1 Rue Nollet, 75017 Paris.