La tendance no gender ou gender fluid

La mode s’affranchit des codes du genre.

Sur Twitter, je suis tombé sur un article sur la mode No gender, ou gender fluid, “une mode toujours plus globale, unisexe”, publié sur le site fashionunited.fr. J’ai trouvé ça très intéressant : quelle liberté nous apporterait la fin du genre ! Etre une femme ou un homme ne devrait avoir aucune importance.

Hommes et femmes habillés de la même façon

L’article de Fashion United donne de nombreux exemples de l’émergence de cette tendance dans la mode vestimentaire :
D’abord, la collection Gucci homme été 2016 présentée par des mannequins sans genre habillés et coiffés de la même façon.
 gucci
Puis, le mannequin transgenre Lea T adoré de Riccardo Tisci et égérie de L’Oréal, Conchita Wurst qui a notamment défilé pour Jean Paul Gaultier, et la campagne de & Other Stories (groupe H&M) avec des mannequins transgenres.
Ensuite, la création de la section « Open » au salon professionnel de la mode masculine de Milan pour les modes qui vont au de-là du genre.
Et enfin, “Agender”, l’espace “free from gender” des grands magasins Selfridges. L’article explique que « Le mouvement « no gender » qui émerge en mode aujourd’hui s’inscrit dans une mouvance beaucoup plus globale de remise en question des normes établies”.

Mannequins habillés de manière androgyne

Par ailleurs, la marque de grosses chaussures Dr Martens présente ses derniers modèles portés par des mannequins habillés de manière androgyne pour illustrer la tendance Buffalo.
dr martens
Dr Martens

S’affranchir des codes du genre

Autre exemple avec cette info reçue ce soir : Frasse, le fils de 11 ans de Jonny Johansson,  le directeur artistique d’Acne Studio, a été choisi comme mannequin de la collection femme pour l’hiver 2015 devant l’objectif de la photographe Viviane Sassen. « Je suis intrigué par cette nouvelle generation : ce qui compte dans la mode pour eux c’est la coupe et la forme du vêtement, son caractère. Ils ne cherchent pas l’approbation des autres à travers leurs choix vestimentaires. J’ai tout de suite pensé à Frasse qui incarne ce nouvel esprit à mes yeux. Je lui ai demandé s’il aimerait poser pour la campagne, j’étais ravi qu’il me dise oui » a expliqué Jonny Johansson.
acne-studios-fw15-campaign-4 acne-studios-fw15-campaign-3 acne studio
Le fils du DA d’Acne Studio choisi comme mannequin de la collection femme.
Habillé comme ça, le petit homme n’a pas du tout l’air d’une fille, mais d’un garçon qui s’est déguisé. L’effet est assez amusant parce que c’est un enfant. Tous les enfants n’aiment-ils pas se déguiser en portant les vêtements trop grands de leurs parents ?
On est à l’opposé des tendances à la virilité exacerbée que je vous présentais de 2011 à 2013 avec les vêtements d’inspiration militaire, les barbes, les silhouettes mastoques.