Des expositions à voir cet automne

Archéologie, photos, costumes, peintures… Voici quelques expositions présentant des sujets inédits.

Photo de Une : Georges-Antoine Rochegrosse, Salammbô et les colombes, 1895.© Dreux, Musée d’art et d’histoire Marcel Dessal exposée à l’exposition Salammbô.

Mémoire de glace

Musée de Préhistoire d’Ile-de-France à Nemours. Jusqu’au 7 novembre 2021

L’exposition présente 150 objets préhistoriques et historiques libérés par la fonte des glaciers alpins. Au travers de ces vestiges jusqu’ici piégé dans la glace, l’exposition nous éclaire sur les raisons qui ont conduit les hommes à fréquenter les hautes altitudes, pour circuler d’une vallée à l’autre ou pour exploiter les ressources naturelles. L’occasion d’en apprendre plus sur une pratique scientifique peu connue : l’archéologie glaciaire.

Costumes de scènes de Line Renaud

Centre national du costume de scène de Moulins 

Line Renaud vient de faire le don au Centre national du costume de scène de Moulins d’une quarantaine de pièces de son vestiaire, costumes de scène mais aussi accessoires et vêtements personnels. Elles rejoignent les collections du musée composées de 10 000 costumes de théâtre, de danse et d’opéra du milieu du XIXe siècle à nos jours. Et jusqu’au 7 novembre 2021 exposition Scènes de Yannis Kokkos 

Histoires de photographies. Collections du Musée des Arts Décoratifs

Musée des Arts Décoratifs Ateliers du Carrousel. 75001 Paris. Jusqu’au 12 décembre

Cette exposition présente un siècle et demi d’histoires de la photographie. Certaines réalisées par de grands noms comme Eugène Atget, Laure Albin-Guillot, Madame d’Ora, Man Ray, Cecil Beaton, Robert Doisneau, Bettina Rheims ou David Seidner. Elles ont été sélectionnées parmi 350 000 photos que possède Le Musée des Arts Décoratifs. L’angle de l’exposition est celui de leur usage : documentaire, ethnographique, publicitaire, juridique, photo de mode, d’architecture, de décor…

Les plus anciennes datent de 1864. Les tirages ont été obtenus avec toutes sortes de techniques : tirage au charbon, papier salé, autochrome, négatif sur verre, négatif souple, Cibachrome, tirage gélatino argentique, albumine sur papier vergé ou encore Cyanotype pour obtenir un tirage photographique bleu de Prusse…

Raimund Von Stillfried

Exposition Salammbô. Fureur ! Passion ! Éléphants !

Musée des Beaux-Arts, 76000 Rouen. Jusqu’au 19 Septembre

Cette exposition présente des oeuvres d’art : tableau, sculptures, films, opéra, costumes, bande dessinée… inspirées du roman de Flaubert. Celui-ci raconte un épisode de la destruction de Carthage par Rome en 240 avant JC. “Delenda Carthago”. Les romains détruisent la Carthage punique comme on n’a jamais détruit une ville. Elle a été rasée. On l’a même recouverte d’une couche de sel pour que plus rien n’y pousse. “Après le procès pour outrage aux bonnes moeurs que lui a valu la parution de Madame Bovary, ce détour par l’Histoire, en Orient lui permet de s’exprimer librement”, raconte Sylvain Amic, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen.

Flaubert a réalisé un énorme travail documentaire pour la rédaction de ce livre. Les personnages sont réels, hormis celui de Salammbô, fille d’Hamilcar et soeur d’Hannibal.

Philippe Druillet, Salammbô © Editions Glénat © ADAGP, 2021

Botticelli maître d’atelier

Exposition Botticelli au Musée Jacquemart-André jusqu’au 24 janvier 2022

Cette exposition au Musée Jacquemart-André raconte botticelli maître d’atelier, transmettant son savoir à ses apprentis et inventeur, dirigeant un atelier, mais aussi un inventeur, un créateur, un designer au sens moderne du terme.
“A cette époque, les jeunes peintres dès 10 ans, apprennent toutes les étapes de la création d’une oeuvre sous la direction d’un Maître d’Atelier explique Ana Debenedetti, conservatrice au Victoria and Albert Museum co-commissaire de l’exposition. D’abord les de menues tâches comme broyer les pigments. Puis le dessin, la couche picturale. Le maître intervient plus ou moins dans la réalisation de l’œuvre. Il réalise les dessins préparatoire et les parties difficiles de l’oeuvre”. Parmi ses élèves, Filippino Lippo, fils de Filippo Lippi, l’ancien maître de Botticelli. Il le recueillera à la mort de de son père. Parmi les oeuvres collectives réalisée à l’atelier, on distingue la main de Filippino qui deviendra l’un des grands peintre de la fin du 15ème siècle et son ami pour la vie.

Botticelli : Madonna del libro

Dialogue entre les œuvres de Soutine et de De Kooning

Chaïm Soutine et Willem de Kooning : la peinture incarné au Musée de l’Orangerie à paris. Du 15 septembre 2021 au 10 janvier 2022

Cette exposition au musée de l’orangerie explore l’influence de l’œuvre de Chaïm Soutine sur celle de Willem de Kooning et les liens existant entre elles. Certains voient en Soutine un précurseur des expressionnistes abstraits. Les portraits et natures mortes au style outré et expressif, ses paysages et leur grande intensité gestuelle, ont marqué le peintre expressionniste abstrait américain d’origine néerlandaise. Les toiles de Soutine franchissent la frontière qui semble pourtant rigide entre abstraction et figuration.

Soutine : The Groom

Coté jardin : de Monet à Bonnard 

Musée des impressionnismes Giverny
99 rue Claude Monet 27620 Giverny 
Jusqu’au 1ernovembre 2021 

Lire l’article.