Défilé Steffie Christiaens met en scène le dialogue de l’homme avec la nature

C’est le défilé de clôture de la journée du jeudi 23 juin 2011. Avec des yeux d’oiseau, Steffie Christiaens médite sur les contours et les cicatrices de la terre, captivée par les formations anormales de la géographie humaine et nos tentatives pour les observer. Son héros isolé est enfermé dans un combat silencieux contre les éléments. “Chaque homme est une île”. L’homme voyage à travers des plateaux volcaniques, déserts arides et lits de rivière dans une élégante silhouette fine accentuée par les volumes techniques. Manteaux et chemises évoquent quelque cuirasse bloquant le torse avec une forme rigide. Les vestes sont coupées selon des lignes asymétriques, ou se replient sur ​​leurs propres revers, certains avec un effet cocon. Les boutons et zips sont remplacés par des aimants comme une métaphore de l’attraction terrestre et des forces magnétiques…

http://www.steffiechristiaens.com/