Archive

Posts Tagged ‘été’

Look d’un printemps pluvieux

30 mars 2015 Laisser un commentaire

kaporal

Blouson à capuche, chemise en denim, jeans. Kaporal

Look d’une journée d’été

17 mars 2015 Laisser un commentaire

Grand soleil et 17°C prévus aujourd’hui à Paris. Pas mal pour un 17 mars. Voilà qui donne envie de se ballader dans les parcs et prendre un verre en terrasse. Short imprimé photo représentant des surfeurs sur une vague, chemisette et espadrille. Pepe Jeans.

pepe jeans short

Catégories:chemise, Lookbooks, Shorts Mots-clés : , , ,

Mode homme été 2015 : l’anticonformisme de Paul Smith

7 mars 2015 1 commentaire

Comme beaucoup d’autres créateurs de mode, Paul Smith s’attache à déconstruire les vêtements conventionnels. L’inspiration de sa collection printemps été 2015 est l’ouverture de la biennale de Venise, quand artistes et galeristes descendent le Giardini. Ils s’approprient les codes des tenues traditionnels à leur manière, de façon créative : Les revers des vestes de smoking recouvrent des T-shirts, des vestes de costumes n’ont pas de bouton. Les vestons sont longs et associés à des pantalons amples, parfois zippés à la cheville, des shorts en satin. Beaucoup de pantalons sont semblables à des pyjamas ou à des joggings. Les coloris sombres, bleu marine et gris foncés sont compensés par des éclats pêche ou verts ou des effets tie&die, des illustrations botaniques et des rayures arc-en-ciel.

Mode homme printemps 2015, denim et motifs amérindiens

7 mars 2015 2 commentaires

Ce look Kaporal présente 2 tendances mode du printemps été 2015 avec une chemise en jean (ce vêtement est de nouveau très à la mode depuis quelques saisons) et un gilet avec un jacquard de motifs amérindiens.

kaporal gilet amerindien

Catégories:chemise, Lookbooks, Shorts Mots-clés : , , , ,

Agnès b printemps été 2015 : Workwear, retour des Indes, Paris et post-punk


La collection été 2015 d’Agnès b s’inspire des vêtements d’ouvriers, « d’un parisien de retour des Indes », du style parisien et de la nouvelle vague post-punk de la fin des années 70 et début 80 en France.

Combinaisons de travail en denim, coton blanc sérigraphie, pantalons et vestes de travail, veste tambourin, t-shirt à rayure. La première partie du défilé d’agnès b présente des pièces inspirées de vêtements de travail. Des habits simples en coton, denim, lin, jerseys et cuir. Gris, bleus, blancs ou à rayures noires et blanches. L’inspiration de la deuxième partie, c’est un parisien revenant de voyage en Inde d’où l’usage de couleurs assez important, avec quelques pièces inspirées de la culture indienne. Certains tissus ont été imprimés dans ce pays. Les coloris sont des dégradés de beige et de gris rehaussés par des couleurs plus vives comme des oranges et des imprimés floraux ou graphiques. Les coupes des pantalons et vestes sont près du corps. Les vêtements de la 3ème partie sont inspirés par le style parisien avec des trenchs, pantalons rayés, costumes près du corps gris et bleus, avec du jaune, du vert d’eau. Des rayures, des imprimés graphiques et un imprimé photo du Canal saint Martin prise par Agnès. Dans la 4ème partie, les vêtements sont inspirés de la période post punk, nouvelle vague en France (période 1978-1983), pendant laquelle la révolte des jeunes contre la société s’exprimait au travers de différents mouvements musicaux et artistiques. Les couleurs : blanc, rouge, noir, rose. La fin du défilé présente des tenues de gala, tenues de soirée, sur le tapis rouge d’un festival de cinéma.

 

 

Catégories:Défilés Mots-clés : , , , ,

L’élégance urbaine selon Lanvin

4 mars 2015 1 commentaire

Lanvin présente des costumes déstructurés, des vêtements de bikers, une ligne d’inspiration sportswear loose en matières légères et des pantalons façon pyjamas.

Ça tombe bien pour mon blog, le service de presse de Lanvin indique que « La nouvelle collection est la réponse aux hommes urbains, qui n’hésitent pas à twister leurs costumes avec des baskets, ou à dépareiller une veste et un pantalon. Des hommes en quête d’une attitude qui leur est propre, hors des diktats de la mode ».

Des costumes dans les premiers passages. A première vue classiques. En réalité, ils introduisent des constructions novatrices : Les pantalons proposent des coupes évasées ou fuselées qui s’accordent avec des vestes déstructurées. Celles-ci sont sans doublure ni épaulettes, pour un volume aérien. D’autres sont construites de manière hybride : entoilées, elles affichent un dos ou des manches en voile de coton, parfois transparent. D’autres encore, courtes coupées au laser symbolisent la recherche d’une « parfaite imperfection » chez Lanvin : « La mode n’est pas une histoire de perfection, elle doit être le reflet de la vie », expliquent Alber Elbaz et Lucas Ossendrijver à la fin du défilé Lanvin Homme été 2015.

Chemises et blousons de Biker ou Harrington sont proposés dans un cuir fin lisse ou suédé, portés à même la peau, et ornés çà et là de surpiqûres lacées à la main comme des franges. Certaines pièces se livrent à un jeu de patchwork avec des empiècements aux épaules et aux poches soulignant leur architecture.

La 3ème partie du défilé est dédiée au sportswear avec des silhouettes loose et baggy qui présentent une succession de trenchs, blousons, perfectos, manteaux ceinturés, sweatshirts, baskets. Ils empruntent aux vêtements de sport leurs matières légères et aérées, leurs volumes confortables.

Une dernière série s’inspire de vêtements d’intérieur. Portés sous des vestes de costume droit, de fins pyjamas d’été volontairement froissés, travaillés dans des jacquards et des soies imprimées graphiques, s’accordent à des T-shirts appliqués de rubans de mousseline déchirés façon plumes.

La collection est tout en détails avec des surpiqûres cousues à la main, des peaux précieuses sur les sacs messenger et les souliers, des détails urbains, comme les ceintures chaînes et bijoux ciselés à même la peau.

 

 

Lagunes, abysses et seapunks d’Issey Miyake été 2015


IMG_7050

 

Mailles, sportswear et coloris inspirés de la mer chez Issey Miyake.

La présentation de la collection été 2015 d’Issey Miyake a commencé avec de gros contrastes de matières : Des vestes, gilets et pulls en maille chinée portés avec des pantalon satinés verts ou bleu brillant ou bien avec des boardshorts dont les 2 jambes ont des tissus différents. Originale, les vestes ont une fermeture croisée à 2 boutons horizontaux.

De toute évidence, la mer a été l’inspiration de la seconde partie de la collection. Beaucoup de vêtements montrent les nuances de bleus des eaux peu profondes et celles des abysses. Des motifs rappellent les reflets à la surface de l’eau. Les dégradés de bleus des chemises, vestes et pantalons ont un effet visuel assez perturbant. Les silhouettes de mannequins vus de face semblaient presque irréelles, comme des dessins.

Beaucoup de pièces rappellent la tendance sea-punk.

 

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 8 638 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :