Télésurveillance et piratage

Un système de télésurveillance connecté se révèle particulièrement efficace pour surveiller les activités suspectes et dissuader les malfaiteurs. Celui-ci figure parmi les bonnes pratiques permettant aux particuliers de protéger leurs biens et leurs proches. Néanmoins, les risques de piratage restent présents. En deux temps trois mouvements, les “hackers” peuvent en prendre le contrôle sans que l’on s’en rende compte. Mais comment procèdent-ils ? Dans quelles conditions ? Comment se prémunir contre les éventuelles cyberattaques ?

Plus de 3 000 caméras de surveillance ont été piratées en France ces derniers mois

Concrètement, l’explosion du digital ayant marqué ces dernières années n’est en aucun cas sans conséquence. L’évolution technologique, la démocratisation de ladite “intelligence artificielle” et l’abondance d’objets connectés ont permis aux hackers de se perfectionner. Les cyberattaques se sophistiquent sans cesse et requièrent par conséquent une vigilance constante en matière de cybersécurité.

Ainsi, parmi les différents objets connectés qui se trouvent dans la ligne de mire des hackers figurent notamment les caméras de surveillance. Ces derniers mois, les cyber-attaquants en ont piraté près de 73 0000 unités, dont plus de 3 000 dans l’Hexagone. Précisons que la grande majorité des attaques recensées en France se sont déroulées en Normandie. Ces malfaiteurs ont bien sûr profité de l’engouement que suscitent ces caméras IP chez les particuliers pour pouvoir accéder à leur vie privée.

Il est donc dans l’intérêt de ceux qui souhaitent renforcer la sécurité de leur domicile de privilégier les systèmes d’alarme avec télésurveillance fiables et de qualité. D’ailleurs, Verisure possède toute une gamme de dispositifs répondant à ces critères.

Comment se prémunir contre les cyber attaques ?

De quelle façon les cyber-attaquants ont-ils procédé pour pirater les systèmes de télésurveillance ?

Les malfaiteurs auraient exploité la négligence de bien des utilisateurs ainsi que la vulnérabilité des dispositifs que ces derniers ont mis en place à leur domicile. Certaines des victimes n’ont en effet pas pris la peine de modifier le mot de passe pré enregistré par défaut de leurs caméras et d’autres se sont contentés d’équipements bas de gamme au lieu de leur préférer les systèmes de télésurveillance de qualité. Logiquement, plus le matériel est de mauvaise qualité, plus il présente des failles que les malfaiteurs peuvent exploiter aisément.

Notons par ailleurs que de nombreux pirates informatiques ont même réussi à développer des logiciels leur permettant de prendre contrôle d’un système de télésurveillance. Autrement dit, ces logiciels leur donnent accès au réseau sur lequel sont branchées les caméras. Il ne leur reste plus qu’à s’emparer des identifiants, puis à utiliser les images et vidéos à l’insu des principaux utilisateurs. Les cambrioleurs peuvent eux aussi profiter de dispositifs de télésurveillance présentant une faille de sécurité pour :

  • Localiser l’emplacement d’objets de valeurs
  • Analyser la configuration du bâtiment
  • Connaître le moment où les propriétaires ne sont pas chez eux
  • Identifier avec exactitude l’adresse du logement…

Force est ainsi de constater que pour les pirates informatiques chevronnés, pirater un système de télésurveillance peut devenir un jeu d’enfant.

Piratage de système de télésurveillance : comment s’en prémunir efficacement ?

Pour se mettre à l’abri des risques de cyberattaques, il apparaît plus judicieux d’abandonner l’idée d’installer soi-même ses caméras de surveillance au profit d’une collaboration avec une société certifiée. Maîtrisant les rudiments de la cybersécurité, cette dernière saura mettre en place un système d’alarme avec télésurveillance conforme aux normes de sécurité en vigueur. Le matériel que propose une société de télésurveillance est particulièrement fiable contre les risques d’intrusions et les cyberattaques.