Serge Lutens Jeux de peau

Un jour, la chanteuse reine de la nuit Régine me dit : “Antoine, vous êtes comme moi : un solitaire qui souffre de solitude“. Je ne sais pas si elle a vu juste… Mais le paradoxe m’a intéressé. Pour Serge Lutens, une première réponse à la solitude : le pain chaud.

A propos de ses parfums, le créateur, souvent, évoque la mémoire. Chez les amnésiques, dit-on, le dernier souvenir qui reste est celui des odeurs, senteurs et parfums.

Avec sa nouvelle création Serge Lutens évoque le pain et se souvient de la mission qui lui était confiée d’aller le chercher à la boulangerie “Point Doré”:

Pourtant pas sorcier, l’enfant pose un ciel bleu sur le gris, ou sur un deuil, retient son rire. Au bout de cette nonchalance, en tournant sur la gauche, juste après ma virgule, au fond d’une impasse, un point. Point doré nommé, ma boulangerie. Pas plus, pas moins que mon quartier, ma maison, mon peigne, en somme, un territoire du « moi ».

Mon avis :

Rassurez-vous ce parfum ne sent pas réellement le pain grillé beurré. Même si l’on retrouve le coté rassurant et chaud de cette odeur. Des notes lactées, d’encens, de bois, m’évoquent davantage, à moi personnellement, une bibliothèque, voire une église, un monastère. Serge Lutens aime les senteurs venues d’orient et c’est le cas de sa dernière création.

JEUX DE PEAU  50 ML  79 € à partir de février 2011 à la boutique du PALAIS ROYAL.

Mars 2011 : LANCEMENT NATIONAL

www.Sergelutens.com