Test : Assassin’s Creed Odyssey nous plonge dans la Grèce antique

Ubisoft présente un nouveau jeu de la saga Assassin’s Creed qui se passe lors de la guerre du Péloponnèse, en 431 avant JC.

Ce nouvel épisode d’Assassin’s Creed nous envoie encore plus loin dans le passé que le jeu sorti l’année dernière Assassin’s Creed Origins. Il se déroulait à l’époque de Cléopâtre, Jules César, Ptolémée XIII. Nous voici envoyé en 431 avant JC, au début de la guerre du Péloponnèse. Celle-ci voit s’affronter la ligue de Délos, menée par Athènes, et la ligue du Péloponnèse, sous l’hégémonie de Sparte. Il permet de découvrir la Grèce antique et ses merveilles. Il épouse les canons de la tragédie grecque et permet de rencontrer des personnages célèbres comme Socrate, Périclès, Hippocrate, Aspasie ou Alcibiade. Visuellement, c’est fabuleux. Mais c’est surtout un jeu d’aventure qui laisse une grande liberté de choix et d’action.

Il s’agit d’un jeu pour adultes, PEGI 18 (la moyenne d’âge des joueurs est de 34 ans) dans un vaste monde ouvert qui se joue à la première personne.

Tout au début, le joueur peut choisir entre 2 personnages, un homme ou une femme : Alexios ou Kassandra. Un choix définitif qui aura des conséquences tout au long de ce jeu. Toutefois, les 2 personnages ont le même objectif final. J’ai choisi Alexios.

Au cours de l’aventure, il faut constamment faire des choix, y compris dans les dialogues où l’on a plusieurs réponses possibles à donner aux questions de nos interlocuteurs. Elles ont un impact sur le fil de l’histoire. Il y a une multitude de taches et quêtes à effectuer, qu’il est possible de mener simultanément, de nombreuses régions et îles à fouiller, des grottes englouties, camps militaires, temples. A pieds, à cheval, en bateau, à la nage… Le site Lesnumeriques évalue le nombre d’heures de jeu entre 60 et 100. Et un mois après sa sortie, Ubisoft a déjà réalisé une mise à jour avec l’ajout de nouveaux contenus, gratuit.

Mon avis sur Assassin’s Creed Odyssey :

Certains paysages sont tellement beaux, que j’ai fréquemment fait une pause dans le jeu juste pour admirer le panorama. Les costumes, les personnages, les animaux, les monuments sont très réalistes.

Les personnages ont une histoire et donc une profondeur, ce qui rend le jeu d’autant plus intéressant.

On n’a pas le temps de s’ennuyer, les rencontres, les missions, les découvertes s’enchaînent dans un univers très varié.

Il y a en revanche parfois un manque de réalisme dans l’action, par exemple lorsque l’on fait sauter le personnage d’une falaise et qu’il s’en sort presque indemne. Il est vraiment très endurant. Petite bizarrerie aussi lorsque l’on court à travers des buissons. Les branchages ne se couchent pas, le personnage semble passer au travers.

Assassin's Creed Odyssey

Ubisoft. Assassin’s Creed Odyssey – édition standard du jeu. Sur PS4, Xbox One et PC. A partir de 18 ans.