Quels sous-vêtements portent les Français

Un résumé, un boxer noir vendu par lot en grande surface. Mais la part des slips augmente. Les jeunes veulent de beaux sous-vêtements et les sportifs un tissu respirant avec un bon maintien.

Depuis les années 90, le boxer masculin domine largement le marché des sous-vêtements, bénéficiant sans doute au départ d’un effet nouveauté. En 2017, il représentait 58% des sous-vêtements portés (mais cette part est de fait en nette baisse, puisqu’elle était de 67% en 2013 – source), contre 26% pour le slip et 12 % pour le caleçon – source. Pourtant de tous les sous-vêtements, le boxer est le plus difficile à porter : Il n’est pas très flatteur lorsque l’on est très mince (il baille), ni lorsque l’on est enveloppé (il boudine).

boxer

Vers un retour du slip ?

A travers les posts sur Twitter et Instagram de ces derniers mois, on peut constater que le slip revient très fortement à la mode. Il faudra le vérifier dans les chiffres des ventes de 2019. Après des années de domination du boxer, il est probable que ce sous-vêtement fasse effectivement son retour. Car la mode est cyclique. Elle l’est pour deux raisons. La première, c’est que l’on finit par se lasser de ce que l’on a trop vu. La seconde, qui est sans doute particulièrement forte concernant les sous-vêtements et maillots de bain, c’est qu’une nouvelle génération considère systématiquement anti aphrodisiaque l’esthétique de celle qui l’a précédée. Et les jeunes se préoccupent davantage que leurs ainés de ce qu’ils portent : Les 2/3 des moins de 35 ans déclarent penser porter de beaux sous-vêtements, contre 58% des hommes toutes générations confondues.

slip homme

Photo de la boutique Athena

Parmi les couleurs, toutes les études montrent que le noir est plébiscité. D’abord pour son élégance. Ensuite sa discrétion. Il est vrai que le blanc et les couleurs claires mettent les formes plus en valeur. Souvent les hommes achètent par lots, en moyenne 2,9 articles à la fois.

Les hommes ne cherchent pas seulement à porter des sous-vêtements sexy. Ils sont aussi à la recherche d’un bon maintient et de pièces conçues pour la pratique du sport. Ainsi, l’offre en tissu respirant et effet « seconde peau » augmente et se vend bien – source

Et vous que préférez-vous ?