Défilé Kris Van Assche hiver 2015 : collection pour city warriors

KVA_FW15-16_look21

Dans sa collection hiver 2015, Kris Van Assche présente des pulls fins à col haut faits de pièces de mailles de différentes couleurs (vert, mauve et noir) assemblées entre elles. C’est une démonstration de savoir faire tant l’opération semble compliquée à réaliser, mais visuellement, c’est la pièce de la collection que j’aime le moins. En revanche j’aime beaucoup les pulls gris, construits avec le même principe mais avec un col rond et dans des camaïeux blanc, gris clair, gris et gris foncés. Certains tons ont une maille verticale et d’autres horizontale. L’aspect rappelle les tenues camouflages des militaires. C’est probablement l’idée de départ : réinterpréter ce motif omniprésent dans la mode depuis plusieurs années. La même proposition est faite dans des tons bleus. D’ailleurs Kris Van Assche explique : “Pour cette saison, j’avais en tête l’image d’un soldat urbain. C’est fondamentalement une collection urbaine car j’aime les costumes, les vêtements de travail et les personnes actives”. Habituellement, il détourne les vêtements de sport. Cette fois, l’esprit est plus militaire. Il ajoute : “Je pourrais imaginer un homme à vélo à New York risquant sa vie. Une sorte de city warrior”. Les pantalons avec leur coupe très droite font très habillés. Et les costumes ont une coupe rectangulaire. Certains avec fermeture simple à 2 boutons. D’autres une fermeture croisée avec la même idée d’empiècement que sur les pulls, mais réalisée de manière plus discrète. Pour se protéger du froid, des parkas entre l’anorak d’explorateur et le bombers dans un vert satiné avec une capuche et de la fourrure. Des manteaux gris à fermeture croisée et rouge à fermeture simple. Voici quelques passages :

KVA_FW15-16_look18 KVA_FW15-16_look13 IMG_0136 Kris Van Assche IMG_0129 IMG_0122 Kris Van Assche IMG_0116 IMG_0111 IMG_0107 IMG_0103 IMG_0094IMG_0082 IMG_0079

“For this season I had in mind the image of an urban soldier,” explains Kris Van Assche. “It is fundamentally an urban collection because I like suits, active wear and active characters. This time, I wanted the sporting element that I frequently return to, to be almost military in feel. I could imagine a guy on a bike in New York risking life and limb – a sort of city warrior.
I wanted a look that felt streamlined rather than relaxed: energetic, fast, precise. In many
ways it is an idea of sportswear meeting the New Wave; technical clothes with an
aggressive, post – punk tailored attitude.”
Fit grey suit transforms into a hybrid, streamlined cycling outfit, layered over
the bicycle jersey, gathered at the ankles or calves. Mixed with the military motif of
camouflage, blown up, appliqued and made to stand out in the cityscape rather than blend
in, the emphasis is on dynamism and protection.
Military motifs are contrasted against symbols of the city; uniform ruching is transposed to
tailoring, frequently gathering backs of sleeves and trousers; technical nylon parkas,
trimmed in frost fox fur, are layered over hyper – real chalk stripe, pinstripe wools; intricate, contrasting stitch knits become a new kind of textured camouflage; military Melton wools form a new take on the great coat with technical zips and Velcro fastenings.
Youthful codes of rebellion are replaced by an adult understanding of them, for one, the
clichéd New Wave colours of black and red are a vivid reminder of the past made present.