Comment choisir une chemise

Au travail, en soirée cocktail, à un mariage, en week-end, en été, en hiver. A chaque occasion, saison et profession correspond un type de chemise.

tout réside dans le choix du tissage de votre chemise : Oxford, Popeline ou Twill..

La classification des chemises est déterminée par leur tissage

chemise homme

Pin point

Plus les fils sont fins, plus le tissu est doux et haut de gamme. La popeline est celui dont sont faites les chemises de cérémonie. Le tissage est très serré, lisse, un peu transparent et fragile. Le pin point est le plus courant des tissages. C’est celui des chemises que l’on porte au bureau au quotidien. Il est moins fin, mais plus résistant. Pour le travail, on les choisit de couleur bleu clair, bleu ciel, blanc ou rose pâle. Unies ou à fines rayures verticales. Ces chemises sont indémodables, intemporelles, alors mieux investir dans un produit de qualité que l’on portera pendant des années.

tissu oxford

Tissu Oxford

L’Oxford au contraire est épais. Une chemise de cette étoffe ne se porte pas avec un costume. Dans certains milieux professionnels, la porter est considéré comme une faute de goût. Elle est jugée trop décontractée. C’est le tissu des chemises du week-end en hiver. L’été, on lui préfère le seersucker qui est gaufré.

 
chemise homme

Twill

Le twill, qui est aussi un tissu plutôt épais est le tissu professionnel par excellence en hiver. Il est simpleà repasseret ne se froisse pas facilement. L’été, et surtout en cas de canicule, on lui préfère le zéphyr, étoffe très fine, proche de la popeline, dont le tissage forme des motifs.

Les chemises à carreaux et les chemisettes ne sont pas acceptables dans certaines professions où les tenues formelles sont de rigueur et très codifiées comme dans la fonction publique, la banque, certaines professions commerciales.

 

Les chemises à la mode

Dans certains métiers porter un costume et une cravate ne se fait du tout. Les tenues formelles sont bannies. C’est souvent le cas dans la mode, la communication, la publicité, où il vaut mieux suivre les tendances… Cette année, au niveau des coupes, la mode est aux chemises très larges, amples et longues, aux épaules un peu tombantes. Dommage pour les sportifs, cela ne met pas du tout un corps athlétique en valeur.

Coté imprimés, on trouve beaucoup de motifs fleuris, d’inspiration art nouveau, et de chemises qui rappellent celles que portaient les aristocrates dans leurs Clubs hippiques. Autre grande tendances : des chemises faites de patchworks de tissus, souvent bleus.