Longtemps j’ai détesté l’odeur du santal. Je veux dire les parfums centrés sur le santal. Comme Kouros d’Yves Saint Laurent et surtout Samsara de Guerlain dont l’odeur me rappelle les raffineries de pétrole et me donne la nausée. Puis j’ai découvert que beaucoup de parfums que j’apprécie en contiennent. Le plus connu étant Le mâle de Jean Paul Gaultier. Mais là, le santal est couvert par la lavande, la bergamote, la fleur d’oranger, la vanille… Ensuite est arrivé Santal Massoïa d’Hermès… J’ai découvert un parfum nommé santal qui ne m’est pas désagréable, au contraire… Ma curiosité habituelle à l’égard des nouveaux parfums de Serge Lutens s’est ainsi trouvée encore plus grande quand j’ai su qu’il s’appelle Santal majuscule. Après Santal blanc et Santal de Mysore, que je ne connais pas, c’est la 3ème fois que le poète parfumeur créé un parfum autour de ce bois à la senteur lactée tenace.

Comme Jeux de peau, Santal majuscule s’inspire de l’enfance de Serge Lutens à l’école. Le maître exigea de lui qu’il explique pourquoi il avait mis des majuscules aux mots Ciel, Loup, Fleur, Princesse. J’aime beaucoup ce parfum mêlant des senteurs de l’Orient. Epicé, liquoreux, chocolaté. Ces notes gourmandes dominent. Sur un carton parfumé, le santal ne reprend le dessus qu’après plusieurs jours.

50 ml, 95€. www.sergelutens.com.

Autres articles sur Serge Lutens :

L’eau froide de Serge Lutens

De Profundis

Vitriol d’oeillet

Boxeuse

Bas de soie

L’eau

Jeux de peau

Ambre Sultan

(Visited 6 times, 3 visits today)