Je n’avais encore jamais conduit de 4 x 4. Pour ma première expérience, j’ai eu la chance de tester les voitures d’un constructeur spécialisé dans ce type d’automobile (après la seconde mondiale, Land Rover a été créé pour répondre aux exigences de l’armée et d’exploitants agricoles). Et de les tester en ville, sur route, mais surtout dans des conditions qui mettent en lumière les prouesses étonnantes dont elles sont capables sur un « parcours de franchissement » : des routes penchées de 40 % entre le coté droit de la voiture et le coté gauche, des pentes de 60%, des passages ensablés, boueux, des routes à peine carrossables. Le plus impressionnant est bien sûr de descendre une pente à 60% en lâchant tout. Pas la peine de freiner, la voiture fait tout le travail et descend la pente tout doucement en utilisant son frein moteur. Les voitures sont équipées d’un système baptisé « Terrain response » qui permet au conducteur de sélectionner le type de terrain : neige, sable, forêt… et de franchir aisément tous les obstacles. Parmi les modèles testés, le Range Rover Evoque, très gros succès de la marque notamment grâce à son design plus urbain et compact. C’est à la fois une voiture capable de prouesses incroyables dans la brousse et un « palace roulant ». A l’intérieur c’est le grand luxe avec par exemple des sièges en cuir perforé, 4 climatisations individuelles pour chaque passager avec filtre pollen, anti pollution et humidité. Et toutes sortes d’options sont proposées jusqu’aux plus inattendues, comme un sac glacière électrique…

(Visited 4 times, 2 visits today)
FacebookTwitterPinterestGoogle +Stumbleupon