Concernant ces publicités
Accueil > Cosmétiques, Parfums > Parfums du printemps 2012 : L’eau froide de Serge Lutens

Parfums du printemps 2012 : L’eau froide de Serge Lutens


Je débute une série de présentations des nouveaux parfums printemps été 2012.

L’eau froide Serge Lutens : La fraîcheur absolue, définitive

Serge Lutens avait étonné tout le monde le printemps dernier avec son Eau Serge Lutens, qu’il présentait lui-même comme un anti parfum. “Une chemise blanche, fraîche, à l’instant où on la repasse”. Une odeur nette, de frais. A vaporiser. Lire l’article que j’avais écrit à l’époque.

Le nouveau parfum s’appelle L’eau froide. Serge Lutens la décrit avec la poésie qu’on lui connaît : « Elle épouse sa fonction : à l’application glaciale, le fluide poursuit son action et l’élargit dans le spectre d’une immatérielle aura. La fraîcheur de l’Eau tient sa promesse qu’elle maintient dans le temps sur un appel d’air. »

Principale différence avec L’Eau, l’utilisation de l’encens de Somalie dans L’Eau froide. « L’encens de Somalie – pas un autre – offre cet aspect froid, explique Serge Lutens. Recueilli sur un arbre situé principalement dans les régions pré-désertiques « le Boswellia sacra », l’encens, quand séché, se présente sous l’aspect de petits cailloux de verre sablé. Ces larmes de verre naturellement, exsudent de son tronc excisé. Cette résine nécessaire à la survie de l’espèce maintient ce végétal, presque minéral – il ne reçoit qu’une ou deux pluie(s) au cours de l’année – sous un soleil de plomb. Il est singulier et pourtant logique, que de cette sève émane un parfum décidé malgré cela à demeurer de glace ».

Une odeur fraîche qui m’évoque les forêts d’eucalyptus en bord de mer, bien loin de l’idée qu’on se fait de l’encens classique. Serge Lutens explique qu' »après un premier éveil de la peau par l’effet froid, L’Eau froide va se confondre avec l’air et former une aube qui semble autour du corps rebuter toute impureté. En ce sens, l’encens est inconnu. On ne retient de lui que le pyrogène des encensoirs enfumés et en rien, à part celle offerte par l’église, la fraîcheur ».

Mon avis :

L’Eau froide est moins « fruitée » et douce que L’Eau. L’anti parfum avait comme vocation de se faire oublier pour ne laisser transparaître que l’idée du linge propre et frais. L’Eau froide ambitionne la fraîcheur absolue. La glace, le givre. Tout en m’évoquant davantage les senteurs du sud, le soleil.

Disponible depuis février 2012. www.sergelutens.com

Concernant ces publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 8 550 autres abonnés